Concept, principes et définition

Une technique exclusivement manuelle prodiguant des soins indolores

Définition

L’ostéopathie est une technique exclusivement manuelle prodiguant des soins indolores, complémentaire de la médecine générale ou dite allopathique. Elle fait partie des médecines dites médecines douces ou alternatives.

L’ostéopathie détermine et traite les restrictions de mobilité engendrant des problèmes médicaux fonctionnels affectant l’ensemble du corps (les muscles, les aponévroses, les ligaments, les os, les viscères, les nerfs, les fascias…).

L’ostéopathie a été créée en 1874 par Andrew Taylor Still.

Concept

L’ostéopathe a un rôle curatif en cas de douleurs aigues ou chroniques : il pose un diagnostic sur la cause des douleurs du patient et les traite par des manipulations adaptées. Mais il possède aussi un rôle préventif : il prévient les maux ou blocages en intervenant une à deux fois par an selon le patient, en ôtant les tensions accumulées dans le corps, avant que des douleurs apparaissent. En savoir plus

L’ostéopathie répond aux objectifs de la santé dictés par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) : « la santé est un état de complet bien-être physique, mental, et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

Par ses connaissances approfondies en anatomie, sémiologies, traumatologie, imagerie médicale, orthopédie, … et par son savoir-faire manuel, l’ostéopathe établit son diagnostic ostéopathique et traite les désordres qui se sont installés chez le patient. Le traitement permet de retrouver un équilibre, une vascularisation homogène, une bonne fonctionnalité des structures, et aide le patient à récupérer sa capacité d’auto-guérison.

Toute personne peut bénéficier des bienfaits de la médecine ostéopathique. Chaque individu est unique et l’ostéopathe s’adapte à chaque patient, qu’il soit un nourrisson, un enfant, une femme enceinte, un adulte, une personne âgée ou un sportif.

Le traitement fait appel à des techniques indolores et adaptées à chaque patient pour harmoniser l’ensemble du corps et restaurer l’équilibre physiologique. Il en existe différents types. Ces techniques s’appliquent à la mobilité propre de chaque tissu en accord avec la morphologie et la zone à traiter de chaque patient. Le traitement permettra de retrouver des mouvements physiologiques, une bonne circulation sanguine, ôter les tensions et compressions tissulaires. J’emploie les techniques dites déroulés fonctionnels, techniques myotensives (technique faisant appel à la contraction musculaire d’un muscle par le patient afin de travailler sur une autre structure), techniques musculo-squelettiques, approches viscérale et crânienne. Ces techniques seront utilisées ou non en fonction des tissus du patient, du ressenti du thérapeute, des facilités du patient, des indications ou contre-indications rencontrées.

Les effets d’une séance d’ostéopathie peuvent être ressentis dès la sortie du cabinet, mais il peut se passer quelques jours avant d’être pleinement soulagé. Il faut en effet le temps que les réactions, types inflammations ou contractures musculaires, se dissipent suite à la séance et que le corps se réadapte à sa nouvelle position. Je travaille au cours de la séance, mais le corps réagit encore les jours qui suivent, provoquant parfois des tiraillements ou de la fatigue.

Principes

Il existe de grands principes en ostéopathie:

- la globalité du patient : L’ostéopathe ne s’intéresse pas qu’à la douleur du patient et à sa localisation dans le corps mais il prendra en considération l’ensemble de sa vie et de ses antécédents médicaux, ses traumatismes physiques et émotionnels, ses habitudes de vie, ses activités physiques et professionnelle, et procède à un examen d’ensemble du corps du patient. En savoir plus

- la règle de l’artère : l’ostéopathie permet la récupération d’une meilleure vascularisation aidant à la guérison. En effet une meilleure circulation sanguine et lymphatique favorise la distribution des nutriments et des hormones s’effectuant alors en quantité nécessaire.

- l’auto-guérison : l’ostéopathie permet au patient de stimuler sa capacité d’auto-guérison. L’ostéopathe aide le corps à relancer son système immunitaire et guérir par lui-même en évitant de passer par des systèmes de compensations.

- l’unité du corps : l’ostéopathe prend en considération l’ensemble du corps du patient. Les différentes structures du corps interagissent entre elles et sont soumises aux contraintes extérieures environnementales et émotionnelles. Lorsqu’un désordre apparaît dans une partie de l’organisme, c’est le corps entier qui réagit, un déséquilibre de l’état de santé se crée, et à terme différents maux ou troubles sont ressentis.

- la structure gouverne la fonction : s’il existe des blocages au sein du corps, la fonction sera bouleversée. Par exemple, au niveau du pied, nous avons 26 os. Il est facile en marchant, en courant, en portant des talons, en faisant du sport, en se tordant la cheville sur des pavés, de se provoquer de petites pertes de mobilités et de déséquilibrer la structure. Les muscles et ligaments qui s’y insèrent seront sur-sollicités, ou tireront dans un mauvais axe, provoquant un déséquilibre du membre inférieur, du bassin, et même plus haut dans le corps. Quand vous exercerez l’action de marcher, le mouvement sera altéré et sera non physiologique.

Demander des informations

Carine Lejetté

Envoyer un mail

Carine Lejetté

Ostéopathe D.O.
Agréée par le Ministère de la santé

  • Votre nom *

  • Votre e-mail *

  • Votre prénom *

  • Téléphone *

Votre message

Anti-spam